ASSUME FORM, LE NOUVEL ALBUM DE JAMES BLAKE

Catégories Musique

Le 25 janvier 2019 dernier, James Blake nous a révélé son quatrième album qui porte le nom de « Assume Form ». Comme à son habitude, le chanteur a réservé le meilleur de lui-même à son public. Avec une voix oscillante et des coups de piano à nous renverser avec des petites teintes de batterie électronique, c’est l’album le plus rythmé de sa carrière musicale orienté pop et urbain.

Assume form est une déclaration d’amour puissante et sincère en toute humilité. Comme il l’a déclaré sur Twitter : « À Jameela Jamil, je t’aime et tu es la raison qui fait que cet album existe, mais à partir de maintenant il appartient à tous, alors je te vois à la maison dans 30 minutes et nous pourrons parler sur le dos de tout le monde »

L’album est le fruit de plusieurs collaborations réussies avec Metro Boomin, Travis Scott , Moses Sumney ,  SwaVey, du rappeur André 3000 ainsi que de la chanteuse espagnole Rosalia.

Les chansons  de  l’album

Comme on l’a dit plus haut, les chansons de l’album semblent toutes être écrites  pour  sa chère et tendre.  C’est un album pour célébrer l’amour et délaisse le paysage mélancolique où on l’a toujours trouvé auparavant. On y retrouve donc beaucoup de tendresse  à travers  les titres tels que « Into the red », « I’ll come too », « Are you in love ? » ou encore  « can’t believe the way we flow ».

On retrouve également dans l’album des titres plus orientés hip hop/ rap qui feront le bonheur de nos oreilles  avec ses nombreuses collaborations.  Le titre « Where’s the catch ? » est  un grand coup de cœur en featuring avec l’ex Outkast, André 3000. Cette chanson parle des problèmes mentaux et des pensées pessimistes du rappeur.  Il a également collaboré avec le rappeur  Travis Scott sur le titre « Mile high » qui est une coproduction de James Blake et Metro Boomin.

On retrouve ensuite le titre « tell them » avec le chanteur Moses Sumney.

Les collaborations ne s’arrêtent pas là. James Blake nous offre un cadeau inédit avec la voix merveilleuse de la chanteuse espagnole, Rosalia dans le titre « barefoot in the park ». Une chanson sur un air mi flamenco, mi RnB, idéale pour nous faire rêver.  Cette dernière composition est un véritable ode à l’amour donnant envie de tomber directement amoureux si vous ne l’êtes déjà .

Le chanteur nous interpelle dans la chanson « Power on » avec ses mots :   Have you ever co-existed so easily  (as-tu déjà coexisté si aisément) ? ».

L’album est cloturé par un lamento  intriguant et émouvant « Lullaby for my Insomniac ».

Sleep happens to you tu vas te coucher
It’s not a failure if you can’t  ce n’est pas un échec si tu ne peux pas
In any case, you will at some point quoi qu’il en soit, à un moment donné, tu vas
Fall tomber

Magnifique !

Un nouvel album magnifique et pleins de promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *